Le prix au m² dans les Hauts-de-Seine


Prolongement naturel de la capitale, les Hauts-de-Seine semblent marquer le pas face à l'irresistible ascension des prix de Paris. La moyenne du département, estimée à plus de 5 000 du m², est hétérogène. Du Nord au Sud, Levallois, Neuilly, Puteaux, Suresnes, Saint-Cloud, Boulogne, Issy-les-Moulineaux, Vanves, Malakoff et Montrouge, soit les communes qui bordent Paris, ont vu les prix au m² prendre plus de 15 % en 2010 mais stagner à la fin 2011.

A Boulogne-Billancourt, certains quartiers du centre et du nord ont des prix au m² frôlant les 10 000 euros, plus élevés que dans le sud du 16ème arrondissement. La ville, très appréciée des Parisiens, subit les assauts des habitants de la capitale mais aussi des investisseurs étrangers. Les nouveaux appartements construits sur l'île Seguin et sur les rives de Seine ont des prix plancher supérieurs à 10 000 euros du m² et attirent les jeunes actifs désireux d'être aux portes de Paris. A Neuilly-sur-Seine, les prix au m² s'alignent sur Paris, avec une moyenne à 10 000 euros du m² pour des appartements sans valeur ajoutée. Les appartements terrasses, en retrait de l'axe principal ou dans des immeubles de standing continuent eux d'être très demandés et partent à plus de 12 000 euros du m². Seules les communes en marge du département, comme Nanterre, Châtenay-Malabry ou Anthony, affichent des moyennes inférieures à 5 000 euros du m². 

 

Les prix dans la région Ile-de-France :